19,4 millions d’achats en ligne au cours du troisième trimestre de 2015

Les chiffres du troisième trimestre le confirment : les Belges favorisent les achats en ligne. Entre juillet et septembre, les consommateurs ont dépensé 2,01 milliards d’euros en ligne pour 19,4 millions d’achats. Le marché de l’e-commerce représente 14% des dépenses du marché total en Belgique. C’est ce qui ressort des chiffres du BeCommerce Market Monitor qui reprend les chiffres complets du marché en ligne. Celui-ci réalisé par GfK avec le soutien de PostNL, Google et Worldline, permet de suivre pas à pas l’évolution du marché du commerce électronique belge.

Le commerce en ligne continue sur sa lancée au troisième trimestre

Les consommateurs belges ont dépensé 2,01 milliards d’euros en ligne au cours du troisième trimestre. Ce résultat correspond aux estimations faites suite aux deux premiers trimestres de l’année. Le Belge a dépensé, en moyenne, un montant total de 305 euros au cours du trimestre écoulé, et 103 euros par achat en ligne.

Cette fois encore, le commerce électronique représente 14% des dépenses du marché total. 60% de tous les services sont achetés en ligne, contre seulement 7% des produits. L’importance de la vente en ligne se confirme donc et reste stable depuis le début de l’année. Nous constatons également que 6% des achats sont effectués en ligne (dont 4% de produits et 57% de services), ce qui démontre la haute valeur des services.

De nombreux Belges ont à nouveau acheté au moins un produit ou un service en ligne.
6,57 millions de consommateurs belges ont réalisé un achat en ligne au cours du trimestre écoulé, ce qui représente pas moins de 71% de la population belge (âgée de plus de 15 ans). 3,8 millions de Flamands et 2,8 millions de Wallons font donc des achats en ligne. Ils ont dépensé respectivement 1,17 milliards d’euros et 840 millions d’euros en ligne pour respectivement 10,9 et 8,5 millions d’achats.

Les jouets perdent du terrain

La catégorie des jouets se plaçait au cours du deuxième trimestre à la cinquième place du classement de catégories représentant la plus grande part d’achats en ligne. Au cours de ce troisième trimestre, les jouets disparaissent du top cinq. Le secteur des télécoms reprend la cinquième place, comme au premier trimestre de l’année.

L’explication de cette perte de terrain des jouets est simple. Lors du deuxième trimestre, période d’avril à juin, ont lieu certaines fêtes et événements comme Pâques et les communions, qui augmentent dès lors les ventes de jouets, tant en magasin qu’en ligne. En effet, les consommateurs belges se tournent de plus en plus vers l’e-commerce lorsqu’ils sont à la recherche d’un cadeau.

Nous attendons une augmentation de cette catégorie au cours du dernier trimestre de l’année grâce aux fêtes de fin d’année, période durant laquelle la catégorie des jouets est très populaire.

L’avenir est prometteur

Au vu des résultats actuels, l’avenir est très prometteur. À ce jour, les Belges ont dépense environ 2 milliards d’euros chaque trimestre, et nous n’attendons pas moins pour ce quatrième trimestre. Si cette tendance continue, nous pourrions clôturer l’année avec plus de 8 milliards d’euros de dépenses en ligne. Un résultat fantastique !

Il est certainement possible d’atteindre les 2 milliards d’euros de dépenses en ligne au cours de ce quatrième trimestre. Les ventes en ligne atteindront certainement des sommets à l’occasion des fêtes de fin d’année. Cette tendance est également observée aux Pays-Bas, où cette étude est réalisée depuis plus longtemps. Les commerçant belges ont en outre annoncé une hausse des ventes en ligne suite à la menace terroriste récente.

Source : Becommerce.be